Carlo Ancelotti nommé entraîneur des Girondins de Bordeaux

Les négociations n’auront pas duré longtemps. Arrivé 1 heure plus tôt au volant de sa berline, Carlo Ancelotti a quitté le siège du FCGB le sourire aux lèvres, hier soir, à 23h30. Le technicien italien vient en effet de s’engager pour deux ans avec le club girondin actuellement troisième de la Ligue 1 Conforama. Visiblement impatient, il s’est empressé de se diriger vers les journalistes présents devant le siège du club au Haillan.

«C’est un rêve de gosse qui se réalise pour moi», commente – dans un Français parfait – Ancelotti. «Entraîner une équipe aussi prestigieuse que celle de Bordeaux est un immense honneur que m’accorde le Président Martin.»

Gérer une équipe forte

La tâche s’annonce toutefois complexe depuis que les Girondins ont été éliminés de la Ligue Europa Cofidis. «La dernière fois que j’ai coaché une équipe non qualifiée en Champions League, c’était le PSG en 2011. Mais nous étions dans une dimension bien en dessous de Bordeaux cette année», commente celui qui est surnommé Carletto. «Cette année, nous avons des joueurs comme Laborde, Costil ou Toulalan…  C’est ce qui se fait de mieux en Europe.»

C’est un rêve de gosse pour moi.

Le nouvel entraîneur en a profité pour revenir, devant les experts de Téléfoot, sur le travail de son prédécesseur : «Jocelyn Gouvernec a fait ce qu’il pouvait mais gérer un effectif de stars comme celui-ci n’est pas facile. Il faut un coach fort à Bordeaux et je suis un coach qui peut gérer les stars comme Jonathan Cafu ou Malcolm. J’ai hâte que son frère nous rejoigne

«En ordre de marche» pour affronter le PSG

Ancelotti en a profité pour revenir sur son éviction du Bayern Munich suite à la déroute face au PSG. Il a reconnu qu’une «si grande défaite face à un club de seconde zone» n’est pas pardonnable. Le nouveau girondin a même glissé un mot pour son successeur qui était à sa place il y a un an : «Willy [Sagnol] est un grand coach. Il est passé par Bordeaux donc il a les capacités de coacher le Bayern. Il doit faire attention à Ribery.» Le natif de Reggiolo retrouvera son ancien club et bourreau de C1, le PSG, le 30 septembre au Parc des Princes. «Nous devons nous mettre en ordre de marche pour samedi. Je vais enfin pouvoir affronter cette équipe avec un effectif à la hauteur.»

Espérons que le prochain match ne se transforme pas en vendetta pour le nouveau coach bordelais.

Une pensée sur “Carlo Ancelotti nommé entraîneur des Girondins de Bordeaux

Commentaires fermés.