Dax : il actionne son clignotant sur un rond-point et sème la panique

Scène peu banale ce jeudi matin sur un rond-point de l’agglomération de Dax : un automobiliste, originaire de Brest, a décidé d’enclencher son clignotant.

Une matinée tranquille

Il est 11h14, l’Avenue de la République est paisible au milieu de cette première semaine des vacances d’hiver. Sandrine, mère au foyer habitant rue Thore, se rend à la boulangerie Le Pignon Landais lorsque la scène surréaliste se produit : « j’avais oublié les chocolatines pour le goûter de mon fils lorsqu’il rentre de l’école, raconte-elle. J’ai alors vu cette Mégane avec les warnings qui ne fonctionnaient que du côté gauche. » Nous pouvons comprendre la confusion de notre témoin entre feux de détresse et clignotant : le département des Landes est troisième au classement des départements où le clignotant est le moins utilisé ; derrière les Bouches-du-Rhône et Paris.

Panique générale

Le conducteur de la voiture immatriculée dans le Finistère a ainsi voulu indiquer aux autres automobilistes son intention d’emprunter la troisième sortie. C’est alors que les autres usagés de la route présents sur place ont livré une scène pour le moins cocasse. La voiture suivant le Brestois a alors freiné fort, son conducteur pensant également que les warnings avaient été enclenchés et qu’un danger était imminent. Une élève d’auto-école, venant de la première sortie et ne comprenant pas l’usage de cette lumière orange, a alors décidé d’accélérer sur les conseils de son moniteur.

Ces deux dernières voitures sont entrées en collision sous les yeux ébahis de Loïc, le conducteur de la Mégane à l’origine de la zizanie : « c’est la première fois que vois cela, nous explique-t-il au téléphone. Je mets toujours le clignotant à gauche avant un rond-point quand je sais que je vais prendre la sortie à gauche. Mais j’avais oublié qu’ici, dans les Landes, personne ne le met. J’en ai parlé avec mon client chez qui j’avais rendez-vous ce matin ; il m’a dit qu’il n’était même pas au courant qu’on pouvait allumer les warnings d’un seul côté », termine-t-il en rigolant.

Pas de victime

Cet accident spectaculaire aura tout de même bloqué l’Avenue de la République jusqu’à 14h30 mais, heureusement, aucun blessé, même léger, n’est à déplorer. Les agents de police municipale, arrivés sur place, ont tout-de-même dresser une contravention au conducteur breton pour « usage abusif des feux de détresse », ne comprenant pas non plus l’usage des clignotants dans de telles circonstances.